Bandeau
Jésuites à La Réunion
Slogan du site

Le site des jésuites à La Réunion. La communauté de la Résidence du Sacré-Cœur, les activités de la chapelle de la Résidence et du Centre Saint-Ignace.

Aller au-delà de la Loi
Article mis en ligne le 18 février 2020

par P. Thang Nguôn sj, chapelain

Retrouvez ici l’évangile (version brève) du dimanche 16 février 2020, 6e dimanche du Temps Ordinaire (année A), ainsi que l’homélie à la chapelle du Sacré-Cœur.

Les lectures du jour

Le passage de l’évangile d’aujourd’hui nous parle de loi. Lorsque Jésus s’adresse à son auditoire, qui sont tous des Hébreux, en disant qu’il est « venu pour accomplir » la Loi (Mt 5, 17b) et les commandements des prophètes, on s’attend à ce qu’il parle des lois spécifiques au judaïsme. Étonnamment, deux des trois exemples qu’il cite concernent les relations entre les hommes quelles que soient leur culture et leur religion.

Jésus utilise deux fois la formule « Vous avez appris qu’il a été dit aux anciens... » (Mt 5, 21a, 27a), une fois celle « Il a été dit également... » (Mt 5, 31a) et « Vous avez encore appris qu’il a été dit aux anciens... » (Mt 5, 33a). En utilisant ces formules, Jésus semble nous renvoyer à la tradition dans laquelle nous vivons, à une éducation reçue. Une tradition et une éducation avec des règles qui concernent les relations entre les êtres humains. Jésus compte sur notre savoir-faire et notre savoir-être avec notre intelligence.

Pour introduire ses exigences, Jésus emploie quatre fois la formule « Eh bien ! Moi, je vous dis... » (versets 22a, 28a, 32a, 34a). La répétition de cette formule peut être comprise comme une grande attente de Jésus pour nous. Les propositions sont une sorte de surenchères. Jésus durcit les lois existantes, en ajoutant d’autres exigences. Les demandes de Jésus sont-elles trop excessives ? Les exigences de Jésus sont difficiles à accomplir (un surhomme ?) et peuvent être prises comme un fardeau en plus. Mais les exigences de Jésus pourraient être aussi comprises comme une invitation pour aller au-delà des règles, au-delà de la loi ; Jésus nous invite à ne pas nous contenter de la loi que nous respectons déjà et nous invite à faire un pas de plus.

Pour illustrer cela, il y a un domaine où que tous nous enfreignons la loi et contestons le manque de confiance du législateur : le code de la route. La réduction de la vitesse maximale autorisée de 10 km à l’heure sur le réseau routier secondaire a suscité un tollé général malgré les démonstrations scientifiques et techniques. Pourquoi nous impose-t-on encore des limites alors que nous sommes tous capables de bien conduire une voiture ? Les slogans de sécurité routière tentent de nous raisonner avec des arguments scientifiques & techniques. Parmi ces slogans, un m’a beaucoup frappé : « Papa, on t’attend pour le dîner ». Ce slogan se trouve sur une route départementale entre Saint-Étienne et Lyon, sur une portion droite et en descente de la route.

Finalement, les exigences de Jésus nous rappellent que la vie de chacun a du prix au yeux du Seigneur. Demandons au Seigneur de mieux L’aimer pour mieux aimer ceux qui nous entourent.