Bandeau
Jésuites à La Réunion
Slogan du site

Le site des jésuites à La Réunion. La communauté de la Résidence du Sacré-Cœur, les activités de la chapelle de la Résidence et du Centre Saint-Ignace.

logo article ou rubrique
Appelés à une sainteté de relations
Article mis en ligne le 14 janvier 2020

par P. Thang Nguôn sj, chapelain

Retrouvez ici l’évangile du dimanche 12 janvier 2020, fête du Baptême du Seigneur (année A), ainsi que l’homélie à la chapelle du Sacré-Cœur.

Les lectures du jour

Nous venons d’entendre l’évangile de saint Matthieu parlant du baptême de Jésus. Un petit rappel, le baptême de Jean est un baptême de conversion ; on veut faire savoir que l’on veut s’écarter du mauvais chemin qu’on a suivi et par là, changer de vie. Le baptême de Jésus part d’une relation à une autre relation ; une relation peut en cacher une autre.

Le dialogue entre les deux hommes nous laisse supposer qu’ils se connaissaient déjà. De cette connaissance, nous pouvons imaginer qu’ils s’appréciaient l’un et l’autre, d’où la réaction de Jean : « C’est moi qui ai besoin d’être baptisé par toi et c’est toi qui viens à moi ! » (Mt 3, 14). Jésus n’a pas utilisé ses relations pour éviter le baptême : il est venu demander le baptême à Jean alors qu’il pouvait réclamer sa place de Fils de Dieu. Nous pouvons aussi nous étonner du comportement de Jean : il était prêt à recevoir le baptême donné par Jésus. Tous deux sont prêts pour un baptême de conversion alors qu’ils baptisent les autres : tous deux et plus encore Jésus, cherchent le chemin de conversion ; ils ne se contentent pas de leur situation spirituelle du moment.

On ne sait pas si Jean a compris le sens de la réponse de Jésus : « Laisse faire pour le moment, car il convient que nous accomplissions ainsi toute justice. » (Mt 3, 15). Cependant, Jean baptise Jésus. Jean a obéi aveuglément par la réponse de Jésus, par ses relations avec lui et par ce qu’il a déjà vécu avec Jésus. « Laisse faire pour le moment ... », Jean accomplit sa mission ; les relations entre Jean et Jésus ne donnent pas à Jean des privilèges et elles n’empêchent pas Jean « d’obéir » à Jésus.

Les derniers versets de l’évangile (« voici que les cieux s’ouvrirent : il (Jésus) vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui. Et des cieux, une voix disait : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui je trouve ma joie. » (Mt 3, 16b-17)), nous montrent que l’obéissance aveugle de Jean est récompensée : il reçoit une révélation. Cette révélation fait voir à Jean et à nous que Jésus est dans l’Esprit et avec Dieu le Père. La relation entre Jean et Jésus dépasse les deux hommes : grâce à la relation avec Jésus, Jean est introduit dans la relation trinitaire avec l’Esprit et avec le Père.

Jésus en se fondant dans le groupe d’hommes pour le baptême, montre que la volonté de Dieu est d’être au milieu des hommes pécheurs. La sainteté de Dieu n’est pas une sainteté exclusive, c’est une sainteté de relations ; elle est prête à accueillir tout être humain qui veut se convertir et entrer dans la relation avec l’Esprit et le Père.

Demandons au Seigneur que notre baptême puisse mieux nous mettre en relation avec Dieu et avec ceux qui nous entourent.