Accueil du site > Chapelle > Autres méditations > Qu’est-ce qui nous manque pour (...)

Qu’est-ce qui nous manque pour comprendre le mystère de nos vies ?

Méditation du père Arul Varaprasadam sj après la lecture de l’évangile du 2 novembre 2012 : « Les disciples d’Emmaüs » (Luc 24, 13-35).

par Père Arul Varaprasadam sj (21/11/2012)

 
Nous pouvons apprendre à parler à Jésus, Son Père et notre Père, à l’Esprit Saint,
 
à Marie, notre Mère à partir des paroles, des scènes de l’Évangile !
 
Ainsi, l’Évangile que nous venons d’entendre nous amène à une prière adressée à Jésus !
 
Jésus, tu nous a été donné par le Père pour l’amour du monde !
 
Tu es le Pèlerin venu sur terre pour marcher avec nous dans les milliers de sentiers de notre vie !
 
Le soir du Jour de ta Résurrection Tu as marché pendant deux heures dans la compagnie de deux hommes, tristes !
 
Ils étaient tristes, car ils étaient déçus ! Déçus, parce que tu n’avais pas libéré Israël !
 
Jésus, tu es descendu du ciel, non pas pour une libération politique !
 
2000 ans après ce jour de Ta Résurrection, est-ce que tu marches toujours avec nous ?
 
Est-ce que tu nous trouves tristes et déçus ? Accablés par nos soucis quotidiens : de santé et de maladies, d’emplois et de taxes, de multiples fardeaux qui pèsent sur nous !
 
Tu as dit que Tu es le Chemin vers le Père !
 
En chemin vers Emmaüs tu as dit une parole qui nous étonne !
 
« Ne fallait-il pas que le Messie souffrît tout cela pour entrer dans sa gloire ? »
 
Donne-nous à comprendre ce mystère dans ta création d’amour
 
pourquoi la souffrance est si intimement liée dans ton dessein d’Amour !
 
Notre intelligence est incapable de comprendre ta création : nous avons besoin de la Foi !
 
Les deux disciples t’ont reconnu quand tu as pris le pain, l’as béni, l’as rompu !
 
Rompu ! Est-ce que nous devons être rompus comme toi, par amour, pour les autres,
 
Aimer à ce point-là… pour comprendre le mystère de notre Foi en Toi ?
 
Ce 2 novembre nous nous souvenons des personnes chères à nous,
 
qui nous ont précédés dans la vie éternelle.
 
Nous avons nettoyé leurs tombeaux, les caveaux de nos familles,
 
Nous les avons fleuris, nous avons allumé les bougies !
 
Qu’est-ce qui nous manque pour comprendre le mystère de nos vies ?
 
Fais que nos cœurs brûlent comme les cœurs des disciples d’Emmaüs !
 
Tu viendras un jour nous prendre avec Toi
 
pour que nous soyons avec ceux et celles que nous aimons !
 
Là Tu essuieras toutes les larmes de nos yeux !
 
Toujours en chemin avec Toi, nous marchons les milliers de chemins qui sont les nôtres !
 
Nous sommes toujours émerveillés par le lien que tu as tracé entre la Parole et le Pain !
 
Que nous devenions comme Toi le Pain rompu et le Pain donné aux autres par amour !
 
Que cette Eucharistie, la célébration de Ta Parole partagé par Amour
 
et de Ton Corps donné par Amour
 
demeure le Centre de notre Vie !
 

Mots-clés

Répondre à cet article

Ce n’est pas d’en savoir beaucoup qui satisfait et rassasie l’âme, mais de sentir et goûter les choses intérieurement (Ignace de Loyola)
SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0