Accueil du site > Bibliothèque > Pages choisies > Vous n’aurez pas ma haine
logo

Vous n’aurez pas ma haine

par Monique Cadet (3/02/2017)

Des pages magnifiques, écrites sur son ordinateur chaque jour, du 13 au 25 novembre 2015, « pour y expulser tous ces mots qui habitent dans ma tête », par un mari dévasté par le chagrin, un papa qui s’accroche à son petit garçon (leur bébé) de dix-sept mois comme à une bouée de sauvetage. Melvil, dont il est seul désormais à s’occuper, à qui il faut expliquer pourquoi sa maman est absente.

Des mots tendres, poignants, d’une poésie bouleversante, ceux d’un homme brisé mais qui s’efforce de rester debout, un « père courage » qui refuse de répondre à la haine par la colère et veut écrire « l’histoire d’un père et d’un fils qui s’élèvent seuls, sans l’aide de l’astre auquel ils ont prêté allégeance » : sa femme Hélène (Luna-Hélène), morte le 13 novembre 2015 dans l’horrible attentat du Bataclan, à Paris.


Répondre à cet article

Ce n’est pas d’en savoir beaucoup qui satisfait et rassasie l’âme, mais de sentir et goûter les choses intérieurement (Ignace de Loyola)
SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0