Accueil du site > Activités > Forum-débat > Agir contre la crise, est-ce possible
logo

Agir contre la crise, est-ce possible ?

Mardi 2 octobre, de 18h30 à 20 heures, forum-débat à la salle Jean de Puybaudet sur le thème : « Agir contre la crise, est-ce possible ? » avec la participation de l’économiste Philippe Jean-Pierre.

par Père Stéphane Nicaise sj (24/09/2012)

Nous voici confrontés depuis plusieurs années à une crise économique et sociale qui précipite chaque jour plus de personnes et de familles dans la précarité et la pauvreté.

Cette brèche ouverte peut-elle être colmatée ? Le penser ne revient-il pas à agir avec l’idée que la crise n’est qu’un accident de parcours qui ne remet pas en cause la validité de notre système économique ? Si tel était le cas, les mesures engagées par nos dirigeants ne devraient-elles pas avoir plus d’effets positifs ? Or la preuve est loin d’être faite d’une amélioration de la situation. Ce constat laisse plutôt pressentir que les gouvernements se trouvent eux-mêmes démunis pour appréhender autrement cette crise.

Pendant ce temps, et devant l’aggravation continue de la situation, des initiatives sont nées pour tenter de mobiliser le plus grand nombre de personnes sur une autre analyse. Il s’agit alors de ne plus considérer la crise comme un simple accident de parcours, mais d’y percevoir les symptômes alarmants d’une défaillance beaucoup plus fondamentale de notre système économique. Celui-ci ne serait plus en capacité de générer de la justice sociale. Aussi ces initiatives posent-elles comme préalable à toute réforme économique le principe d’une économie au service de l’homme, et non l’inverse que nous subissons actuellement à travers le poids de la dette.

Parmi ces initiatives, nous pouvons citer l’Appel Roosevelt 2012 ou encore le Mouvement des Poissons Roses. Comment évaluer la pertinence de ces initiatives ? Ont-elles la capacité de peser sur ceux dont les décisions engagent notre avenir ?   Allons en débattre entre experts et citoyens. Avec la participation de l’économiste Philippe Jean-Pierre.


Mots-clés

Répondre à cet article

Ce n’est pas d’en savoir beaucoup qui satisfait et rassasie l’âme, mais de sentir et goûter les choses intérieurement (Ignace de Loyola)
SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0