Accueil du site > Activités > Forum-débat > « Face à l’extrême droite : écouter, (...)
logo

« Face à l’extrême droite : écouter, comprendre, agir »

par Père Stéphane Nicaise sj (5/09/2016)

Nous vous avons habitués, depuis une quinzaine d’années déjà (!), à vous proposer chaque mois un thème différent de forum-débat du 1er Mardi. Même si, souvent, nous avons eu le désir de poursuivre une réflexion. Car prendre le temps d’un approfondissement nous a toujours semblé nécessaire. Cela reste vrai, et plus encore à l’approche d’une campagne de la présidentielle. D’ici quelques mois nous serons sous une avalanche de discours et d’opinions contradictoires, au risque d’être submergés et démobilisés... Situons-nous donc résolument en amont de cette déferlante. Donnons-nous le temps de la réflexion posée et argumentée.

La revue jésuite Projet s’est déjà mise en route pour écouter ce que les gens disent, comprendre ce qui les amène à parler, et agir pour établir les critères de discernement avec lesquels fonder un choix politique qui engage l’avenir de notre pays.

Écouter, comprendre, agir, dans une France où les dernières consultations électorales ont conforté la montée de l’extrême droite. Et le phénomène n’est pas franco-français, il est présent dans la plupart des pays occidentaux. Écouter sans juger est le moyen de décrypter ce vote, d’en comprendre les motivations, et d’agir pour une conversion des comportements individuels et collectifs.

La revue Projet, en partenariat avec le journal La Croix, a décidé de mettre en œuvre de gros moyens pour animer un débat de fond à l’échelle du pays. Le numéro d’octobre lui sera consacré, sous le titre, « Face à l’extrême droite : écouter, comprendre, agir ». Le journal La Croix le diffusera gratuitement à tous ses lecteurs. Au total, ce ne sont pas moins de 80 000 personnes qui disposeront des éléments du débat. Sans compter la diffusion par les réseaux des partenaires traditionnels de la revue Projet, certains disposant d’antennes locales, ici à La Réunion, par exemple le Secours catholique, l’Action catholique des Milieux Indépendants, les Scouts et Guides de France, Justice & Paix.

Nous voici donc invités à participer à un large débat. Et il nous revient d’inventer notre manière d’y faire entendre notre voix, l’expression d’habitants de l’outre-mer français, porteurs, depuis leur territoire insulaire et indianocéanien, d’une vision d’avenir de notre pays.

N’est-ce pas l’occasion de faire valoir le vivre ensemble que beaucoup nous reconnaissent sans vraiment le connaître ? Et nous-mêmes, qu’avons-nous à en dire ? En quoi nous fait-il réaliser de grandes choses ensemble ? Si son apparence est séduisante au visiteur extérieur, quelles faiblesses lui reconnaissons-nous ? A quels défis, à quels challenges nous provoque-t-il ? Concrètement, allons bâtir ensemble le cheminement de notre réflexion et l’espace de notre débat. Les thèmes qui résonnent le plus en métropole ne sont pas forcément ceux qui agitent la vie politique locale, et vice versa. Néanmoins, quelques questions de fond sont cardinales et communes. Par exemple, celle de l’avenir des jeunes pour lesquels se projeter dans le temps n’est pas spontanément synonyme d’un regard porté par une promesse chargée d’espérance ! Ici comme ailleurs, le monde est en mutation, et les changements nous surprennent plus que nous ne les préparons. Les litanies se ressemblent : décrochage scolaire, faible niveau de formation, illettrisme, chômage, grands écarts des revenus, précarité, séparations... Tout ce lot de souffrances sociales invite à se remettre davantage ensemble pour retrouver le chemin d’un sens commun de l’existence, d’une vision commune de l’homme aujourd’hui. Bref, à nous situer résolument dans une quête collective.

Dès le 1er Mardi de septembre, allons embarquer ensemble dans cette aventure du sens ! Et de 1er Mardi en 1er Mardi, de septembre à décembre, nous construirons ensemble nos échanges en nous aidant des éléments fournis par la revue Projet (consultez dès à présent son site : revue-projet.com) et le journal La Croix.


Répondre à cet article

Ce n’est pas d’en savoir beaucoup qui satisfait et rassasie l’âme, mais de sentir et goûter les choses intérieurement (Ignace de Loyola)
SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0