Accueil du site > Activités > Forum-débat > « Les jolies colonies de vacances... (...)
logo

« Les jolies colonies de vacances... » Une chance pour quels enfants aujourd’hui ?

Mardi 5 juillet à 18h30, salle Jean de Puybaudet.

par Père Stéphane Nicaise sj (13/06/2016)

En 1966, la chanson de Pierre Perret s’imprime dans toutes les mémoires, et chacun la fredonne à l’envi : « Les jolies colonies de vacances, Merci maman, merci papa, tous les ans, je voudrais que ça r’commence, Youkaïdi aïdi aÏda ». Elle symbolise les congés payés pour tous, cet acquis des luttes du Front populaire...

40 ans plus tard, la crise économique est passée par là, et dans une France où plus de 60% de la population partait en vacances, le taux chute a à peine 50%, pour légèrement remonter depuis... Ce pourcentage est un baromètre de la précarité, non seulement des personnes sans emploi, mais également des salariés à bas revenus…

Dans La Réunion des années 1960 en combat contre la misère, centres de loisir et de vacances ont été un levier puissant d’éducation populaire. Mais la disparition en 2012 des Francas (Fédération de structures et d’activités éducatives et culturelles) marque l’évolution de la société réunionnaise vers des comportements plus individualisés, et des attentes auxquelles les mouvements de jeunesse ont plus de mal à répondre. Et pourtant, bien des enfants continuent à ne pas partir en vacances...

Des organismes laïcs ou confessionnels ne baissent cependant pas les bras. Ils cherchent à mieux correspondre à la demande d’enfants et de jeunes pour lesquels sortir de chez soi, se confronter aux autres, assumer une vie collective demeurent les fondamentaux du savoir-être et de l’apprentissage de la citoyenneté.

Échanges avec des représentants de Jeunesse en Plein Air et du Secours Catholique.


Répondre à cet article

Ce n’est pas d’en savoir beaucoup qui satisfait et rassasie l’âme, mais de sentir et goûter les choses intérieurement (Ignace de Loyola)
SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0