Accueil du site > Activités > Film et spiritualité > Le Neuvième jour
logo

Le Neuvième jour

par Équipe Film & Spiritualité (2/04/2016)

Film de Volker Schlöndorff avec Ulrich Matthes, August Diehl, Bibiana Beglau. 2004. Durée : 1h38mn.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, l’abbé Henri Kremer obtient, contre toute attente, une « permission » pour quitter le camp de concentration de Dachau, où il est prisonnier dans le Pfarrerblock, le « bloc des prêtres ». En fait, c’est un piège : il a huit jours pour convaincre son archevêque de signer une déclaration favorable au IIIème Reich. S’il essaie de s’enfuir, sa famille et les prêtres qu’il a laissés à Dachau seront exécutés. S’il échoue, il retournera au camp.

Arrivé chez lui, l’abbé Kremer doit se présenter quotidiennement au siège de la Gestapo. Là, il rencontre Gebhardt, un jeune officier nazi, passionné et avide de pouvoir. Si, au début, leurs rapports sont clairement définis, la situation évolue au fil des jours...

Film austère, dont le scénario est inspiré d’une histoire vraie, celle d’un prêtre luxembourgeois, Jean Bernard, qui survécut à la déportation et écrivit ses mémoires, Le Neuvième jour délaisse l’action au profit du dialogue. Il donne à voir la joute acharnée entre deux hommes : l’un, Gebhardt, qui a choisi son camp, celui du pouvoir et de l’oppression, l’autre, l’abbé Kremer, qui va devoir soit assumer le choix qui l’a conduit à Dachau, avec toutes ses conséquences, soit retourner sa veste.

Derrière les arguments que se lancent les deux hommes, c’est donc un combat intérieur qui est livré. Un combat dans lequel l’abbé est seul avec lui-même, face à sa conscience, face à Dieu...


Mots-clés

Répondre à cet article

Ce n’est pas d’en savoir beaucoup qui satisfait et rassasie l’âme, mais de sentir et goûter les choses intérieurement (Ignace de Loyola)
SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0