Accueil du site > Activités > Forum-débat > La Nouvelle Évangélisation, les défis (...)

La Nouvelle Évangélisation, les défis de la mission aujourd’hui

Mardi 4 septembre, de 18h30 à 20 heures, forum-débat à la salle Jean de Puybaudet sur le thème de la Nouvelle évangélisation.

par Père Bernard Paulet sj (28/08/2012)

Le document préparatoire du Synode consacré à la Nouvelle Évangélisation, du 7 au 28 octobre à Rome, prend acte des difficultés de l’Église catholique à témoigner de la foi dans un monde sécularisé. A la différence d’une mission ad gentes qui porte l’Évangile à des cultures où le christianisme n’est pas connu, une « nouvelle évangélisation » se préoccupe de situations où le christianisme s’est déjà implanté mais n’est plus perçu qu’extérieurement : des hommes et des femmes croient le connaître, se réfèrent à ses traditions, mais ont perdu tout lien avec la foi vivante.


Dans la ligne du concile Vatican II, la dynamique avait été lancée par Paul VI dans
son exhortation prophétique L’Évangélisation dans le monde moderne en 1975. Cette
perspective d’une annonce renouvelée de la Bonne Nouvelle auprès de populations déjà christianisées a été reprise et développée par Jean-Paul II qui a employé pour cela l’expression Nouvelle Évangélisation pour la première fois en Pologne en 1979, avant d’y exhorter aussi les Latino-Américains en 1983 en Haïti. À son tour Benoît XVI en confirme aujourd’hui l’enjeu, en particulier avec l’Année de la Foi : il s’agit d’évangéliser, non pas de manière superficielle mais en profondeur et jusqu’aux racines, la culture contemporaine. La Nouvelle Évangélisation est d’abord conversion au Christ de ceux qui se réclament de lui.

Parmi les destinataires de la Nouvelle Évangélisation, deux catégories paraissent prioritaires : les familles et les jeunes. A distance d’une volonté de « reconquête catholique » qu’on a pu lui reprocher, la Nouvelle Évangélisation se manifeste par une floraison d’initiatives pastorales, portées par les communautés nouvelles mais pas seulement, comme par exemple les parcours Alpha ou Elle & Lui.

Pour nous aider à faire le point sur notre contexte local, Jean et Suzanne Chung Tak Lun, responsables de la Communauté du Chemin Neuf, Emmanuel Picard, de la Famille Marie-Jeunesse et responsable de l’aumônerie des collèges et lycées du Tampon, le Père Pascal Mussard, accompagnateur diocésain de la Pastorale des jeunes, Cedric Aho du groupe Bethzata de la Résidence.

(Illustrations : hermanoleon.org)


Mots-clés

Répondre à cet article

Ce n’est pas d’en savoir beaucoup qui satisfait et rassasie l’âme, mais de sentir et goûter les choses intérieurement (Ignace de Loyola)
SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0