Accueil du site > Activités > Film et spiritualité > Still Walking
logo

Still Walking

Dimanche 9 novembre 2014, de 17h30 à 19h45 dans la salle Jean de Puybaudet, projection du film « Still Walking » de Hirokazu Kore-eda, suivi d’un débat.

Hirokazu Kore-eda, le réalisateur
Hiroshi Abe, Kirin Kiki, Yui Natsukawa.

Film de Hirokazu Kore-eda, (Aruitemo aruitemo), Japon, 2008, avec Hiroshi Abe, Yui Natsukawa, You, Takahashi Kazuya.

Par une journée d’été étouffante, une réunion de famille chez les parents à Yokohama. Manque l’aîné, décédé quinze ans plus tôt en sauvant un enfant de la noyade. Ce jour de souvenir est le sien. Son père, médecin retraité, vit dans le regret de ce successeur. Son cadet, restaurateur de tableaux au chômage, supporte en silence son rôle de « raté », qui, murmure sa mère, a épousé une « femme de seconde main »…

Se réunir en famille tous les ans pour commémorer la mort d’un fils, inviter ce jour-là le responsable, bien involontaire, de cette mort : voilà le supplice non pas chinois mais japonais que le réalisateur Hirokazu Kore-eda a conçu. Le supplice est autant celui de l’invité que des hôtes, survivants émouvants qui marchent encore (still walking) dans les ruines d’un bonheur familial lointain, peut-être fantasmé. Les retrouvailles (entre le frère et la sœur du noyé, leurs conjoints et leurs enfants) ressemblent à une tentative désespérée de partager un moment joyeux dans un lieu qui n’évoque que la perte.

Entre le cimetière et le bord de mer se dévide la litanie universelle des vieilles petites histoires, des rancunes, des mensonges, des hontes jamais guéries. C’est pourtant un film tendre, magnifique, que réussit Kore-eda. Où la vie résiste tant bien que mal. Et où une transmission s’opère bon gré mal gré entre les générations...

Voir la bande-annonce.


Mots-clés

Répondre à cet article

Ce n’est pas d’en savoir beaucoup qui satisfait et rassasie l’âme, mais de sentir et goûter les choses intérieurement (Ignace de Loyola)
SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0